À hue et à dia, Français et Américains vont se disputer la piste d'atterrissage de l'aéroport dont les locaux viennent d'être sérieusement endommagés, minant ainsi le processus d'acheminement de l'aide humanitaire internationale. Ce texte fictif, s'il n'a rien d'un témoignage exact de ce fait relevé comme un grave signe d'indifférence envers un pays meurtri, n'en est pas moins un acte d'accusation à l'égard de la « communauté internationale ».