Retraçant le séjour d'une année dans un temple de Séoul, ces six récits entraînent le lecteur dans une expérience à la fois déroutante et profondément familière. A travers ces textes poétiques nullement folkloriques, on sent un contact constant avec la nature, avec les êtres, et une franchise dont l'apparente ingénuité cache une tension entre le plaisir de vivre et la fascination de la mort. L'écriture est ici le moyen d'exploration et de reconquête.