Dans ce troisième et dernier tome, l'auteur a voulu évaluer les métiers d'autrefois et l'esprit de ceux qui les pratiquaient, hommes de l'Art, hommes de dévouement, hommes de coeur. Puis c'est le drame avec la mort de l'aïeule. Bien qu'égarée dans ce siècle, Grand-mère était l'âme de la maison. Sa disparition marque pour l'auteur la fin des Gravières. Que reste-il de tout cela ? Des souvenirs et des regrets que le temps emporte...