Ce disque n'existerait pas sans Ngucha, Kebe, Angidulu, les Efe et les villageois Lese-Dese des environs de Ngodingodi et de Digbo.Les Pygmées Efe habitent dans la région de l'Ituri, au nord-est de la République démocratique du Congo. Ils vivent au contact de groupes d'agriculteurs de forêt, les Lese et les Mamvu. Les Efe sont organisés en petits campements, qui peuvent compter jusqu'à une cinquantaine de membres, divisés de manière assez souple en quelques familles. Plus de la moitié de l'année, ils sont situés en bordure de la forêt à proximité des villages lese. L'association entre Pygmées Efe et villageois Lese-Dese, enregistrés sur ce disque, se marque par le partage de certaines institutions sociales, de rituels importants, d'une partie du répertoire musical et de la langue. Les différences entre ces peuples se situent dans leurs habitats respectifs et en partie dans les modes de subsistance. Les chants efe se distinguent toutefois fondamentalement de ceux des Lese par l'exécution de polyphonies vocales très riches et admirablement structurées, caractéristique culturelle qui est partagée par tous les groupes pygmées que ce soit dans l'Ituri, en RD Congo ou ailleurs en Afrique centrale. Les Pygmées ne dédaignent pas, loin de là, l'emploi d'instruments de musique. Les battements de main, des bâtonnets entrechoqués, des morceaux de bambou fendus percutés avec un bâtonnet et les tambours kuce sont leurs percussions usuelles. Les ensembles de sifflets luma sont principalement joués par les Efe lors de fêtes collectives qui marquent des événements importants comme la fin de la circonscision. Les Efe utilisent aussi très souvent des harpes domu et des likembe. Ce dernier instrument peut même se retrouver dans certains campements loin en forêt. Les arcs à bouche bou sont employés par les hommes Lese et Efe avant la chasse, pour piéger l'esprit des animaux ou pour faire des interludes quand ils racontent des chantefables. Les ensembles de trompes en écorce appelées mai sont joués lors des cérémonies de tore. Ce mot désigne la mort, le culte des ancêtres et l'esprit de la forêt. Ces trompes sont en règle générale jouées par les Efe. Chaque trompe donne une note et joue une formule rythmique qui s'imbrique avec celle des autres pour former une musique en hoquet*, en fait une polyphonie par polyrythmie. La plus longue mesure environ un mètre cinquante et la plus courte une trentaine de centimètres. Elles sont rigoureusement accordées selon une échelle pentatonique*. Les instruments de musique employés pendant l'initiation ima des femmes sont des arcs musicaux à deux cordes appelés kitingbi posés sur des tambours faisant office de caisse de résonance. Les enregistrements qui figurent sur ce disque ont été réalisés dans l'Ituri entre octobre et décembre 1987 quand les Efe avaient installé leur camp près des villages Lese-Dese de Ngodingodi et de Digbo. Le titre du disque obe est un mot qui signifie à la fois chanter et danser en efe et en lese. Ces enregistrements ont été faits peu avant les guerres et le chaos qui s'est installé dans cette région de la RD Congo.Pays d'Origine : INCONNU