Traiter de la loyauté dans les relations internationales relève de la gageure, tant le concept de loyauté est étranger à l'analyse des relations internationales. Définie comme fidélité aux engagements pris, la loyauté est spontanément perçue comme une vertu morale. Or cet ouvrage a pour ambition de démontrer que la loyauté ne se réduit plus à ce simple registre éthique et subjectif. Pour ce faire, il propose un cadre d'analyse qui permet de mettre en évidence pourquoi et comment la loyauté est à présent entrée dans l'ordre politico-juridique.